1. Diagnostic

1.1 Auto-Diagnostic

Cet auto-diagnostic va vous permettre de visualiser un premier aperçu de vos pratiques professionnelles dans le domaine de la protection oculaire.

Pour cela, répondez au 6 questions suivantes :

Formation
Vous avez assisté à une session dans un congrès national sur le thème de la protection oculaire périopératoire
Oui
Non
N/A
Vous avez assisté à une session dans une formation régionale sur le thème de la protection oculaire périopératoire
Oui
Non
N/A
Une sensibilisation sur les complications oculaires périopératoires et les moyens de prévention a été réalisée dans le service
Oui
Non
N/A
Référentiel
Vous avez pris connaissance des Recommandations Formalisées d'Experts (RFE) sur la protection oculaire
Oui
Non
N/A
Les RFE sont intégrées dans les protocoles du service
Oui
Non
N/A
Vous avez lu un ou des articles sur le thème de la protection oculaire
Oui
Non
N/A
Organisation
Vous avez écrit un protocole de service sur la protection oculaire
Oui
Non
N/A
Ce protocole a été discuté et validé par l'ensemble du service
Oui
Non
N/A
Evaluation
Vous déclarez toutes les complications oculaires périopératoires dans le cadre de vos RMM
Oui
Non
N/A
Prévention des lésions de la cornée
Vous réalisez une occlusion palpébrale dès la perte de connaissance sauf pour les inductions à séquence rapide
Oui
Non
N/A
Vous réalisez une occlusion palpébrale en joignant les 2 paupières par l’intermédiaire d’une bande adhésive
Oui
Non
N/A
Pour les chirurgies à risque, vous utilisez des lubrifiants à base de solution aqueuse sans conservateur en association avec l’occlusion palpébrale ou alors un pansement bio occlusif
Oui
Non
N/A
Vous contrôlez régulièrement la bonne occlusion palpébrale durant l’intervention
Oui
Non
N/A
Prévention des lésions de la rétine
Vous vérifiez systématiquement la position de la tête et l’absence de compression directe du globe
Oui
Non
N/A
Dans le cas de la chirurgie du rachis en position ventrale, vous utilisez un dispositif adéquat pour positionner la tête
Oui
Non
N/A
Dans le cas de la chirurgie longue durée en déclupitude ventrale, vous positionnez le patient selon un proclive de 10° en excluant systématiquement le Trendelenburg
Oui
Non
N/A
En cas de chirurgie du rachis hémorragique de longue durée, vous évitez le recours à l’hypotension contrôlée
Oui
Non
N/A